Gribouille à Petits Points

16 août 2019

La Complainte du Progrès 2...

Autrefois s’il arrivait

Que l’on se querelle

L’air lugubre on s’en allait

En laissant la vaisselle

Maintenant que voulez-vous

La vie est si chère

On dit : « rentre chez ta mère »

Et on se garde tout

 

P1110376

Un morceau de mon bric à brac de brodeuses.

Cousettes, portes-aiguilles, tampon, crayon, ramailleur, mètre ruban.

Ah Gudule, excuse-toi, ou je reprends tout ça…

Mon frigidaire, mon armoire à cuillères

Mon évier en fer, et mon poêle à mazout

Mon cire-godasses, mon repasse-limaces

Mon tabouret-à-glace et mon chasse-filous !

La tourniquette à faire la vinaigrette

 

P1110374

Cousettes publicitaire  une Tête de Cheval et une Kores

j'avais déjà la bleu et j'ai chiné la verte en juillet

mais il lui manque une bobine de la marque Thiriez.

Le ratatine-ordures et le coupe friture

Et si la belle se montre encore rebelle

On la fiche dehors, pour confier son sort…

Au frigidaire, à l’efface-poussière

A la cuisinière, au lit qu’est toujours fait

Au chauffe-savates, au canon à patates

A l’éventre-tomate, à l’écorche-poulet !

 

P1110375

J'ai aussi des dés qui n'ont plus la cousette.

Mais très très vite

On reçoit la visite

D’une tendre petite

Qui vous offre son coeur

Alors on cède

Car il faut qu’on s’entraide

Et l’on vit comme ça jusqu’à la prochaine fois

Et l’on vit comme ça jusqu’à la prochaine fois

Et l’on vit comme ça jusqu’à la prochaine fois !

 

Boris Vian.

Merci à vous qui passez me voir.

Geneviève.

 

Posté par GeneGribouille03 à 14:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 août 2019

Clarisse...

Imitation d’un poète écossais.

Oui, je me plais, Clarisse,

à la saison tardive,

Image de cet âge où le temps m’a conduit ;

Du vent à tes foyers j’aime la voix plaintive

Suite de mes brocantes d'été.

 P1110356

Une boite Dmc, une pochette au crochet .

P1110365

 Un petit rouge qui partait à la poubelle.

Durant la longue nuit.

Philomèle a cherché des climats plus propices ;

Progné fuit à son tour : sans en être attristé,

Des beaux jours près de toi retrouvant les délices,

Ton vieux cygne est resté.

 

P1110370

Une pochette à lingerie chats une pochette à serviette

et un napperon.

Viens dans ces champs déserts où la bise murmure

Admirer le soleil, qui s’éloigne de nous ;

P1110367

 De jolis points oranges!!!

P1110368

 

P1110369

 Viens goûter de ces bois qui perdent leur parure

Le charme triste et doux.

Des feuilles que le vent détache avec ses ailes

Voltige dans les airs le défaillant essaim :

Ah ! puissé-je en mourant me reposer comme elles

Un moment sur ton sein !

Pâle et dernière fleur qui survit à Pomone,

 P1110366

Une nouvelle cousette,

je vous montrerai ma petite collection de matériel de couturière bientôt.

 La veilleuse en ces prés peint mon sort et ma foi :

De mes ans écoulés tu fais fleurir l’automne,

Et je veille pour toi.

Ce ruisseau, sous tes pas, cache au sein de la terre

Son cours silencieux et ses flots oubliés :

Que ma vie inconnue, obscure et solitaire,

Ainsi passe à tes pieds !

 P1110361

Le petit painer le Rustique et la cousette chez un marchand sympathique dans la Loire.

J'espère avoir un grand Rustique un jour.

Clarisse Renault et la pochette crochetée

chez une vendeuse attitrée de l'Allier qui avait malheureusement

oublié les autres et ses petits rouges ce sera pour l'année prochaine!!!

 

Aux portes du couchant le ciel se décolore ;

Le jour n’éclaire plus notre aimable entretien :

Mais est-il un sourire aux lèvres de l’Aurore

Plus charmant que le tien ?

L’astre des nuits s’avance en chassant les orages :

Clarisse, sois pour moi l’astre calme et vainqueur

Qui de mon front troublé dissipe les nuages

Et fait rêver mon coeur.

François-René de Chateaubriand.

 P1110362

La photographie d'une inconnue.

P1110386

Voilà Clarisse Renault de prés brodé en fils de soie? 

Le fil brille pas facile de faire une photo.

Daté de 1841 comme  Mlle Tryphena?

Je n'ai fais le rapprochement qu'en faisant cet article.

Les couleurs sont superbes une belle harmonie, et une frise avec de petites feuilles

sur une  toile dont le fond a un liseré bleu

j'ai juste demandé à la vendeuse si elle avait des abcdaires

elle l'avait dans une de ses boites.

Voici l'envers.

 P1110387

Clarisse faisait de petits noeuds. On peut voir ses belles couleurs.

Il n'a sans doute rien d'exceptionnel ce petit là,

juste un petit quelque chose d'unique une simplicité attirante,

et j'adore la forme de la frise avec ses feuilles.

Qui était Clarisse?

J'ai trouvé une Clarisse Renault de Brioland (1814-1856)

mariée à Claude-Marie Empaire

mais je ne voies pas le rapport avec 1841?

à part peut être

la naissance de sa fille Mathilde en 1841 coïncidence?

Est ce cette Clarisse mystère!!!

J'avais hésité à Marsac sur les petits rouges (suis bourrique!!!parfois)

Clarisse est ma petite pépite de fin juillet.

Voilà mes trouvailles côtés tissus.

Merci à vous qui passez me voir.

Geneviève.  

Posté par GeneGribouille03 à 17:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 août 2019

Carte Postale...

Je t'écris de dessous la tente

Tandis que meurt ce jour d'été

Où floraison éblouissante

En juillet j'ai aussi chiné des cartes postales.

P1110353

Une collector la Tour de l'Horloge de Vichy

malheureusement  lors de travaux elle est tombée,

une famille de Donneuses d'Eau,

la Source du Parc d'une température de 21°

et un débit de 15000 litres à l'époque.

Dans le ciel à peine bleuté 

Une canonnade éclatante

Se fane avant d'avoir été

Guillaume Appolinaire.

P1110352

Des rues et des endroits qui ont bien changé.

Le Chalet de l'Empereur Vichy 

les bains douches de Saint-Yorre.

P1110348

La petite Brigitte cueille des fleurs chez sa Mémé!!!

en 1956, touchant de lire cette carte

d'une grand mère à sa petite fille qui grandit trop vite.

P1110349

Des carte Bonne Fête Maman floquées.

P1110351

Et un papillon et de jolies fleurs brodées.

Signée d'une Amie à un jeune homme pour ses 17 ans!!!

La plus drôle est la carte de la Source du Parc à Vichy,

la dame  est en cure se plaint de la vie chère

et est ce que la cure lui fera du bien

et à la fin elle commande du Beurre à la personne à qui elle écrit!!!

Finalement elle termine en disant qu'elle ne va pas plus mal et

que la cure lui aura fait du bien,

nous sommes  le 22 juin 1919.

La plus ironique la dame en bleu en promenade,

Jane qui envoie de bons baisers à Marie

qui est au Couvent de l'Adoration à Rennes en 1904.

 

Il y avait des merveilles mais les prix grimpent vites,

et une collection de buvards publicitaires impressionnante.

Et il y a certains brocanteurs collectionneurs arnaqueurs qui vendent des faux

si si des photocopies, alors ayez l'oeil !!!!!!!!

 

Côté broderie mon Défi JPC est sur mon tambour et c'est choux!!!

Merci à vous qui passez me voir.

Geneviève.

Posté par GeneGribouille03 à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 août 2019

La Poupée...

Dans un grand berceau de dentelle,

La poupée a la varicelle.

Elle a des boutons partout :

Sur les joues, le nez, le cou.

En juillet c'était aussi le mois des poupées!!!

P1110346

Je ne pensais pas que certaines étaient numérotées.

Deux vont restées dans leurs habits d'origine

et les autres vont finir à la "sauce Cécile".

Elles tiendront compagnie à Ginette.

Une petite information pour vous

si vous voulez éviter "les malheurs de Sophie"

ne les baigner pas la colle dégouline

et les cheveux en séchant deviennent raides et s'arrachent!!!

Un chien a pris sa figure

Pour un pot de confiture.

Et il lui a tant léché

Les joues, le cou et le nez

Que la poupée aujourd'hui,

Paraît tout à fait guérie.

Mais depuis le chien tousse et crache :

Il n'a pas digéré la gouache.

Pierre Coran.

 

P1110347

Et quatre nouvelles poupées russes,

les rouges vont à merveille avec les grandes de l'an dernier,

et j'ai craqué pour la rose qui n'est pas gigogne,

il y en avait presque sur chaque brocante mais pas en bel état.

Et vous vous brocantez quoi?

D'autres brocantes à suivre...

Merci à vous qui passez me voir.

Geneviève.

Posté par GeneGribouille03 à 14:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2019

J'ai Deux Amours...

On dit qu'au-delà des mers
Là-bas sous le ciel clair,
Il existe une cité
Au séjour enchanté,
Et sous les grands arbres noirs,
Chaque soir,
Vers elle s'en va tout mon espoir...

J'ai deux amours,
Mon pays et Paris,
Par eux toujours,
Mon coeur est ravi!
Ma savane est belle,
Mais à quoi bon le nier?
Ce qui m'ensorcelle
C'est Paris, Paris tout entier!

Le voir un jour,
C'est mon rêve joli!
J'ai deux amours
Mon pays et Paris.

P1110360

Une jolie cousette de Poilu,
voilà ce que cela donne lorsque les parties sont dévissées.
Une promenade à Paris,
brodée en 1 fil sur 1 fil sur de la toile unifil écrue 10 fils.
En la brodant un gros doute sur le choix de mes couleurs,
mais au final je l'adore.
Elle m'accompagné pendant la canicule
plus qu'à lui faire sa petite finition.

 Quand sur la rive parfois,
Au lointain j'aperçois
Un paquebot qui s'en va,
Vers lui je tends les bras,
Et le coeur battant d'émoi,
A mi-voix,
Doucement je dis:
"Emporte-moi!"

Tes deux amours,
Ti di di di di
Ton pays et Paris,
Ti di di di di
Par eux toujours,
Ti di di di di
Ton coeur est ravi,
Ti di di di di di di...
Ta savane est belle,
Ti di di di di, ti di di di di di
Mais à quoi bon le nier?
Ce qui m'ensorcelle,
C'est Paris, Paris tout entier!

Le voir un jour,
Ti di di di di
C'est ton rêve joli,
Ti di di di di
J'ai deux amours,
Ti di di di di
Mon pays et Paris!
Joséphine Baker .
Paroles Géo koger et Henri Varna.
Musique Vincent Scotto.

P1110359

Promenade à Paris.

Créations Gribouille à Petits Points.

 

Merci à vous qui passez me voir.
Geneviève.


28 juillet 2019

La Complainte du Progrès...1

Autrefois pour faire sa cour

On parlait d’amour

Pour mieux prouver son ardeur

On offrait son cœur

Maintenant c’est plus pareil

Ça change ça change

Pour commencer les brocantes de juillet.

P1110337

Un Petit Collin 10 reconnaissable à sa tête d'aigle le mot France et un numéro

et ma première mini machine à coudre (cela s'est aggravé par la suite)

le volant tourne et l'aiguille descend

c'est un petit taille crayon hauteur 6 cm et longueur 8 cm.

Pour séduire le cher ange

 On lui glisse à l’oreille

Ah Gudule, viens m’embrasser, et je te donnerai…

Un frigidaire, un joli scooter, un atomixer .

Et du Dunlopillo

Une cuisinière, avec un four en verre

Dans la semaine...

P1110336

Cela s'est compliqué avec cette JC Unis France dessin or

Jean Comby Unis France il lui manque son aiguille et elle a été rafistolée,

environ 16 cm sur 16 cm,

Elle a pour logo un triangle or et rouge avec l'écriture couleur or,

plus d'informations ici

petite particularité elle est Bte SGDG  quesaquo en fait Breveté SGDG

et elle a le Made in France dessous

Vous voyez la taille s'est agrandit...

Des tas de couverts et des pelles à gâteau !

Une tourniquette pour faire la vinaigrette

Un bel aérateur pour bouffer les odeurs

Des draps qui chauffent

Un pistolet à gaufres

Un avion pour deux ...

Boris Vian.

Et Hier ta dam !!!

P1110339

Une PikeKoud à petites fleurs bleues 

le logo est aussi dans un triangle or bordé de rouge avec des arabesques

un peu art déco

  elle a aussi perdu son aiguille.

Longueur 21 cm et hauteur 20 cm.

Ce vendeur avait aussi un magnifique cadre sculpté

à l'intérieur un Souvenir brodé de fleurs

avec en son centre la photo d'un Poilu.

 

Voilà pourquoi cela s'aggrave!!!

P1110342

 J'avais déjà chiné une Piq Bien à la rose il y a quelques années!!!

Il faut  croire que je suis attirée par cette forme!!!

P1110344

 Voilà la collection complète la bleue est année 50

mais les deux autres je ne sais pas.

Je n'ai pas craqué ce matin mais il y avait une très belle cousette,

et deux autres marques de jouets des années 60.

 Et une superbe Gergovia à canette; longue avec son meuble

mais là cela tient de la place.

Les brocantes les jours de pluie sont bonnes pour le porte monnaie!!!

 

Si vous avez des informations sur ces petites machines

n'hésitez pas à partager.

Plus qu'à trouver une étagère!!!!!!!!!!!!

 

A suivre d'autres jolies trouvailles.

Merci à vous qui passez me voir.

Geneviève.

 

Posté par GeneGribouille03 à 19:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 juillet 2019

Il Etait un Petit Navire...

Il était un petit navire
Il était un petit navire
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué
Ohé, ohé…

Il partit pour un long voyage
Il partit pour un long voyage
Sur la mer Mé-Mé-Méditerrannée
Sur la mer Mé-Mé-Méditerrannée
Ohé, ohé…

Refrain
Ohé, ohé Matelot
Matelot navigue sur les flots
Ohé, ohé Matelot
Matelot navigue sur les flots

Au bout de cinq à six semaines
Au bout de cinq à six semaines
Les vivres vin-vin-vinrent à manquer
Les vivres vin-vin-vinrent à manquer
Ohé, ohé…

On tira à la courte paille
On tira à la courte paille
Pour savoir qui-qui-qui serait mangé
Pour savoir qui-qui-qui serait mangé
Ohé, ohé…

P1110334

En Juillet ma carte partait chez Anne,

avec le temps une envie de plage et de vacances.

Le sort tomba sur le plus jeune
Le sort tomba sur le plus jeune
C'est donc lui qui-qui-qui sera mangé
C'est donc lui qui-qui-qui sera mangé
Ohé, ohé…

Refrain

On cherche alors à quelle sauce
On cherche alors à quelle sauce
Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé
Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé
Ohé, ohé…

L'un voulait qu'on le mît à frire
L'un voulait qu'on le mît à frire
L'autre voulait-lait-lait le fricasser
L'autre voulait-lait-lait le fricasser
Ohé, ohé…

Pendant qu'ainsi l'on délibère
Pendant qu'ainsi l'on délibère
Il monte en haut-haut-haut du grand hunier
Il monte en haut-haut-haut du grand hunier
Ohé, ohé…

Refrain

Il fait au ciel une prière
Il fait au ciel une prière
Interrogeant-geant-geant l'immensité
Interrogeant-geant-geant l'immensité
Ohé, ohé…

Mais regardant la mer entière
Mais regardant la mer entière
Il vit des flots-flots-flots de tous côtés
Il vit des flots-flots-flots de tous côtés
Ohé, ohé…

P1110330

Ohé Matelots Tralala,

Aïda Zweigart 8 sable une étiquette bois Sunshine!!!
Ô Sainte Vierge, ô ma patronne
Si j'ai péché vite pardonne
Empêche-les de-de-de me manger
Empêche-les de-de-de me manger
Ohé, ohé…

Refrain

Au même instant un grand miracle
Au même instant un grand miracle
Pour l'enfant fut-fut-fut réalisé
Pour l'enfant fut-fut-fut réalisé
Ohé, ohé…

Des petits poissons dans le navire
Des p'tits poissons dans le navire
Sautèrent par-par-par et par milliers
Sautèrent par-par-par et par milliers
Ohé, ohé…

On les prit on les mit à frire
On les prit on les mit à frire
Le jeune mousse-mousse-mousse fut sauvé
Le jeune mousse-mousse-mousse fut sauvé
Ohé, ohé…

Si cette histoire vous amuse
Si cette histoire vous amuse
Nous allons la-la-la recommencer
Nous allons la-la-la recommencer
Ohé, ohé…

 

P1110331

J'ai changé des couleurs et mis des demi-points

sur le bateau et la mer pour un peu de relief.

Un papier à pois parce que les poissons s'amusent et font des bulles!!!

Je suis en mode Tralala à suivre pour août.

Mes petits parisiens sont presque finis de broder

et il me reste à monter mon atc batraciens.

 

De nouveau la canicule vivement qu'il neige!!!!!!!!!!!!!

Et je vous entends crier oh Non!!!

 

Merci à vous qui passez me voir.

Geneviève.

Posté par GeneGribouille03 à 13:50 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 juillet 2019

La Petite Sirène...

Il y a bien longtemps quelque part en ce monde
à l’abri des regards de la rumeur qui gronde
Vivait dans les abysses de la mer profonde
Une jolie princesse aux belles boucles blondes

P1110320

En Juillet je recevais dElisabeth pour le thème Sirène.

Une superbe petite Ariel sur Aïda 8 et tissu.

Merci Elisa elle est très belle.

Qui tissait de beaux rêves dessus un lit d’éponges
En chantant des paroles qui montaient jusqu’aux anges
Jusqu'à ce qu’un humain la tire de ses songes
Et sur le sable blond la voici qui s’allonge.

Alain Hannecart.

P1110319

Elisa va recevoir une petite sirène sur la plage.

Aïda 8 sable, de petites décos d'été

ATC découpée à la machine sur un papier école

inscription du côté smile

pour l'envers un papier rayé bleu et écru comme les cabines de plages.

P1110322

Extrait de la grille de la newsletter de juillet.

P1110325

 Voilà les deux sirènes réunies encore un bel échange varié.

Pour Août il sera question de batraciens!!!

 

Merci à vous qui passez me voir.

Geneviève. 

14 juillet 2019

Célébration du 14 Juillet dans la Forêt...

Dans la forêt,

Qu’il est joyeux aujourd’hui

Le chêne aux rameaux sans nombre,

Mystérieux point d’appui

De toute la forêt sombre !

 

Comme quand nous triomphons,

Il frémit, l’arbre civique ;

Il répand à plis profonds

Sa grande ombre magnifique.

 

D’où lui vient cette gaieté ?

D’où vient qu’il vibre et se dresse,

Et semble faire à l’été Une plus fière caresse ?

 

C’est le quatorze juillet.

À pareil jour, sur la terre

La liberté s’éveillait

Et riait dans le tonnerre.

 

Peuple, à pareil jour râlait

Le passé, ce noir pirate ;

Paris prenait au collet La Bastille scélérate.

 

À pareil jour, un décret

Chassait la nuit de la France,

Et l’infini s’éclairait

Du côté de l’espérance.

 

Tous les ans, à pareil jour, 

Le chêne au Dieu qui nous crée

Envoie un frisson d’amour,

Et rit à l’aube sacrée.

 

Il se souvient, tout joyeux,

 Comme on lui prenait ses branches !

L’âme humaine dans les cieux,

Fière, ouvrait ses ailes blanches.

 

Car le vieux chêne est gaulois :

Il hait la nuit et le cloître ;

 Il ne sait pas d’autres lois

Que d’être grand et de croître.

 

Il est grec, il est romain ;

Sa cime monte, âpre et noire,

Au-dessus du genre humain

Dans une lueur de gloire.

 

Sa feuille, chère aux soldats,

Va, sans peur et sans reproche,

Du front d’Epaminondas

À l’uniforme de Hoche.

 

Il est le vieillard des bois ;

Il a, richesse de l’âge,

Dans sa racine Autrefois,

Et Demain dans son feuillage.

 

Les rayons, les vents, les eaux,

Tremblent dans toutes ses fibres ;

Comme il a besoin d’oiseaux,

Il aime les peuples libres.

 

C’est son jour. Il est content.

C’est l’immense anniversaire.

Paris était haletant.

La lumière était sincère.

 

Au loin roulait le tambour…? 

Jour béni ! jour populaire,

Où l’on vit un chant d’amour

Sortir d’un cri de colère !

 

Il tressaille, aux vents bercé,

Colosse où dans l’ombre austère

L’avenir et le passé Mêlent leur double mystère.

 

Les éclipses, s’il en est,

Ce vieux naïf les ignore.

Il sait que tout ce qui naît,

L’oeuf muet, le vent sonore,

 

Le nid rempli de bonheur,

La fleur sortant des décombres,

Est la parole d’honneur

Que Dieu donne aux vivants sombres.

 

Il sait, calme et souriant,

Sérénité formidable !

Qu’un peuple est un orient,

Et que l’astre est imperdable.

 

Il me salue en passant,

L’arbre auguste et centenaire ;

Et dans le bois innocent

Qui chante et que je vénère,

 

Étalant mille couleurs,

Autour du chêne superbe

Toutes les petites fleurs

Font leur toilette dans l’herbe.

 

L’aurore aux pavots dormants

Verse sa coupe enchantée ;

Le lys met ses diamants ;

La rose est décolletée.

 

Aux chenilles de velours

Le jasmin tend ses aiguières ;

L’arum conte ses amours,

Et la garance ses guerres.

 

Le moineau-franc, gai, taquin,

Dans le houx qui se pavoise,

D’un refrain républicain

Orne sa chanson grivoise.

 

L’ajonc rit près du chemin ;

Tous les buissons des ravines

Ont leur bouquet à la main ;

L’air est plein de voix divines.

 

Et ce doux monde charmant,

Heureux sous le ciel prospère,

Épanoui, dit gaiement :

C’est la fête du grand-père.

Victor Hugo.

 

Bon 14 juillet à tous et toutes et de douces pensées.

Fraternit____Arbre_de_la_Libert____09_07_2019

 

Merci à mes nouveaux abonnés.

 

Merci à vous qui passez me voir.

Geneviève.

 

13 juillet 2019

Mlle Tryphena Sherrell 2...

Mademoiselle Tryphena Sherrell

Se promène avec son ombrelle,

le soleil est écrasant ....

P1110277

Voilà ma petite avancée.

P1110275

Je l'ai un peu abandonnée

au profit de mes petits parisiens en 1 fil sur 1 fil,

d'une rangée d'hexagones

et de quelques nouveaux gribouillages

je sais j'avais dit plus de Chaperon rouge!!!

 

Rendez-vous demain avec Hugo.

Bienvenue à mes nouveaux abonnés.

 

Merci à vous qui passez me voir.

Geneviève.

Posté par GeneGribouille03 à 17:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,